Les auteurs et compositeurs

de la chanson francophone

Blanchet, Jacques

Évoquer la carrière de Jacques Blanchet, qui s’étend sur plus de trois décennies, c’est évoquer tout un pan de la chanson québécoise qui voit naître le mouvement des chansonniers. Bien qu’il soit l’auteur de quelques chansons immortelles, comme Le ciel se marie avec la mer, son talent n’a pas été reconnu à sa juste valeur par le public de l’époque.

 

Les débuts

L’auteur-compositeur voit le jour à Montréal, en 1931. Auprès de Madeleine Provost, il étudie l’écriture musicale. Parallèlement, il suit des cours d’interprétation avec Louise Darios. En 1949, il devient garçon de table au Faisan Doré, célèbre cabaret où il rencontre des artistes tels que Charles Aznavour, Monique Leyrac et Jacques Normand. L’auteur écrit alors des adaptations d’airs folkloriques (Marie-Madeleine, Un canadien errant), qui deviennent ses premières chansons.

 

Au milieu des années 50, le célèbre écrivain Yves Thériault, qui est son beau-frère, lui propose de composer des thèmes d’émissions radiophoniques. Ainsi, Jacques Blanchet compose et interprète Élirette, élirons, éliré. L’artiste participe à cette époque à une multitude de concours. Il remporte le premier prix du concours Les Benjamins de la chanson, organisé par CKAC, avec la chanson Tes lèvres ne m’ont pas attendu. Estelle Caron enregistre Le train miniature (1954) et Richard Verreau, Le ciel se marie avec la mer (1955).

 

Le ciel se marie avec la mer

En 1955, avant de partir pour la France, l’auteur signe la comédie musicale Le soleil est à tout le monde. Entre 1955 et 1956, il étudie au Petit conservatoire de Mireille, à Paris. Il est également à l’affiche des cabarets Le Lapin à Gil et Chez Patachou.

 

Interprétée par Lucille Dumont, en 1957, la chanson Le ciel se marie avec la mer remporte le concours de la chanson canadienne de la SRC. Cette chanson devient alors la chanson fétiche de Jacques Blanchet. La même année, Lucille Dumont enregistre Parc Lafontaine. Cette interprète chantera également L’éternel printemps (1963), Cinq ans après (1963), Les Pierrots menteurs (1963) et La peau noire (1968).

 

Jacques Blanchet signe également des chansons pour Colette Bonheur (Tant j’aurai Tangerine, 1957), Aglaé (Dans nos campagnes, 1958, Le petit jardinier, 1958), Guylaine Guy (Marie-Madeleine, 1957), Jacques Desrosiers (Dans nos campagnes, 1958), Jen Roger (Gigi, 1958, Torero, 1958), Danièle et Michèle (Je n’en reviens pas, 1958), Paolo Noël (L’offrande, 1958), Robert L’Herbier et Muriel Millard, entre autres.

 

En 1959, l’artiste intègre Les Bozos, composé de Clémence Desrochers, Jean-Pierre Ferland, André Gagnon et Hervé Brousseau. Il y remplace Claude Léveillée. En 1961, il effectue un retour à Paris en se produisant à l’Échelle de Jacob. Il y anime également l’émission télévisée Entre vous et moi.

 

Le Québec aura également l’occasion de voir l’animateur dans Qui sont-ils donc, diffusé sur les ondes de CFTM, ainsi que dans Défi aux chansonniers, sur les ondes de la SRC. En 1963, on peut le voir animer Le Québec chante, sur les ondes de CFTM.

 

En 1962, alors qu’il est finaliste au concours Chansons sur mesure (avec les chansons Les fous de bassan, Tête heureuse, C’était un fou et Le malaise), paraît le premier album de l’auteur-compositeur-interprète. L’année suivante, son second album est sur le marché. Il se produit alors au cabaret Chez Clairette.

Téléthéâtre et succès

En 1969, Jacques Blanchet effectue une tournée en Union soviétique. Il y retournera en 1970, ainsi qu’en 1974. Plusieurs artistes populaires enregistrent alors des chansons portant sa signature. Parmi ceux-ci, signalons Claire Lepage (Puff, 1969, Tu reviens, 1969, La souris et la guitare, 1969, Tu reviens, 1969), Robert Demontigny (Des nuits blanches sans toi, 1969, La fille que j’aimais, 1969, J’aime bien que tu m’aimes, en duo avec Claire Lepage, 1969, Ma chérie amour, 1970, Oh! Marie reviens-moi, 1969, Le temps des amours, 1969, Tout est merveilleux, 1969) et Pière Sénécal (Un rêve insensé, 1969).


Au cours des années 70, l’auteur-compositeur voit ses chansons interprétées par Guy Aubin (Ce monde en bonbon, 1972, Le petit train bleu, 1972), Simon (À l’école, 1970, En ski ou en ski-doo, 1970), Liette et François (Le monde à refaire, 1970), Jenny Rock (Voyage entre nuit et clarté, 1972), Michèle Richard (Voyage entre nuit et clarté, 1970, Reste avec lui, 1974), Renée Martel (Ce monde en bonbon, 1973) et Suzanne Stevens (Que tu es loin, 1975).

 

En 1977, il joue dans les téléthéâtres Vendredi 16 h 45 et Monsieur Zéro, qui sont diffusés à la SRC. Jacques Blanchet s’éteint, en 1981, des suites d’un cancer. Avec la collaboration d’André Gagnon, sa nièce Marie Josée Thériault enregistre un album reprenant ses principales compositions. En 1983, la station de radio CIEL-MF crée le prix Jacques-Blanchet, décerné à un artiste dont la carrière n’est pas reconnue à sa juste valeur. L’apport de Jacques Blanchet à la chanson québécoise est indéniable. Il fut un de nos premiers auteurs-compositeurs-interprètes, avec Félix Leclerc et Raymond Lévesque.

 

Image

~Bibliothèque nationale du Québec. – Répertoire numérique du fonds Jacques-Blanchet. – par France Ouellet ; sous la supervision de Michel Biron. – Montréal : Bibliothèque nationale, 2002. – 371 p. – ISBN 2-551-214858.

 

~Tête heureuse. – introduction d’Alain Pontaut. – Montréal : Leméac, 1971. – 236 p. - Collection Mon pays, mes chansons.

Image

1958. (45 tours Music-Hall 45 115)

Aux yeux du monde - Mon amie du premier amour.

 

 

1962. (45 tours Variétés 7047)

Tête heureuse - Feuille de gui (par Renée Claude).

 

 

1962. Tête heureuse (33 tours Columbia FL 294)

Tête heureuse - Jeunes amours - Tout nouveau, tout beau - Le petit jardinier - L'amour sans confession - Le ciel se marie avec la mer - Cinq ans après - Élirette, élirons, éliré - Le cœur des filles - La poule-choc - Les pierrots menteurs - Les fous de bassan.

 

 

1962. (45 tours Columbia C4 6868)

Tête heureuse - Le malaise.

 

1962. (45 tours Columbia C4 6869)

Le ciel se marie avec la mer - C'était un fou.

 

1963. (45 tours Columbia C4 6889)

La peau noire - On est yé-yé.

 

1965. Jacques Blanchet... aujourd'hui (33 tours Columbia - FL 321)

À chaque jour - Les amis - Les amours de mes veilles - La peau noire - Cœur mité - Douces souvenances - Éternel printemps - Je ne suis pas beau - Porcelaine - Mains pleines d'amour - On est yé yé - S'il y a des chansons.

 

1965. Jacques Blanchet… aujourd’hui (33 tours Columbia FS 621)

La peau noire - Les amours de mes veilles - Les mains pleines d'amour - Les amis - S'il y a des chansons - Douces souvenances - Le coeur mité - On est yé yé - Éternel printemps - Porcelaine - Je ne suis pas beau - À chaque jour.

 

 

1966. (45 tours Columbia C4 6921)

Le coeur sur les lèvres - Épargne-moi.

 

 

1966. Chansonniers du Canada : Jacques Blanchet (33 tours Radio-Canada International - RM 156)

La peau noire - Porcelaine - Tout nouveau tout beau (par The Armas Maiste Trio) - On est yé yé. (Retranscription d'une émission de radio animée par Jacques DesBaillets).

 

1969. Tête heureuse (33 tours Harmonie HSF-9065)

Tête heureuse - Jeunes amours - Tout nouveau, tout beau - Le petit jardinier - L'amour sans confession - Le ciel se marie avec la mer - Cinq ans après - Élirette, élirons, éliré - Le cœur des filles - La poule-choc - Les pierrots menteurs - Les fous de bassan.

 

 

1969. Jacques Blanchet (33 tours Harmonie HSF-9075. Collection Poésie et chanson)

La peau noire - Les amours de mes veilles - Les mains pleines d'amour - Les amis - S'il y a des chansons - Douces souvenances - Le coeur mité - On est yé yé - Éternel printemps - Porcelaine - Je ne suis pas beau - À chaque jour.

 

1972. Qui êtes-vous Jacques Blanchet ? (33 tours Radio-Canada International, RCI F-684).
Entrevue d'Andréanne Lafond - J'ai parlé de toi - Les fous de bassan - Tête heureuse - Tu reviendras - La peau noire -Le train de nuit - Le geste.

1996. Les refrains d'abord (CD Fonovox VOX 7809-2)
Tout nouveau, tout beau - Le ciel se marie avec la mer - La peau noire - Les fous de bassan - J'ai parlé de toi - Tu reviendras - Le train de nuit - Tête heureuse - Les amours de mes veilles - S'il y a des chansons - Douces souvenances - Jeunes amours - Le petit jardinier - Élirette, élirons, éliré - Le coeur des filles - Le malaise - C'était un fou - Mon amie du premier amour.